Domaine du Colombier

Domaine du Colombier - Forum non-officiel relatif au jeu Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Médiéval : Chansons et parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Médiéval : Chansons et parler   Mar 10 Mar - 16:06

Chansons médiévales
par  Brise Dellarosa

Sur Royaumes Renaissants, je vous invite à visiter La Confrérie Troubadour située sur le forum secondaire.

J'ai cherché des chansons qui se rapprochent le plus possible du médiéval, mon but étant de mettre là un peu d'ambiance avant tout.

La Princesse Et Le Troubadour

Que la barbe m'en fume !

Trop penser


Le roi Renaud

J'entends le moulin

C'était Anne de Bretagne

Auprès de ma blonde

Le prince d'Orange
Réveillez-vous belle endormie

Le grand vent

Belle

Chanson à boire

Seigneurs, sachiez : qui or ne s’en ira

Douce jolie dame

Comment vouloir qu'une personne chante (1555)

Les Chemins De La Guerre
Le Chant des corsaires

Le Grand Coureur

Quand j'suis parti de la Rochelle

Landry

Elise

Dans les prisons de Nantes

Le dragon de Chimay

La blanche biche (XVIème siècle)
Les filles des forges

Le Roy engloys (XVème siècle)

Le tailleur de pierre

Les tristes noces

Petit âne gris (Provence)

L'amour de moy

Matelot le vent est bon


Dernière édition par Brise le Ven 15 Juil - 9:05, édité 19 fois (Raison : Ajout de chansons)
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Mer 10 Fév - 20:09

La Princesse Et Le Troubadour

Elle vivait dans un château du Moyen-Âge
Entouré par les créneaux et la forêt
Les princes la demandaient en mariage
Un pauvre garçon chantait à ses côtés.

Et la princesse le regardait
Et la princesse rêvait
Elle était belle comme le jour
Mais bien trop belle pour un troubadour.

Je ne dirai pas la fin elle est trop triste
Les princesses on le sait bien sont pour les rois
Elle devint une reine au regard triste
Pleura pendant trois semaines et l'oublia.

C' est une histoire d'il y a longtemps
C'est mon histoire pourtant
Elle était belle comme le jour
Mais bien trop belle pour un troubadour. (bis)


Dernière édition par Brise le Sam 29 Nov - 13:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Mer 10 Fév - 22:50


C'est dans 10 ans,
Je chante et je ris
Je bois un coup,
Je me divertis (bis)

Le lendemain je jure !
Que la barbe m'en fume !

J'aimerais mieux l'argent dans ma poche,
Et n'avoir jamais fait la bamboche (bis)


C'est dans 9 ans...
Trop penser
Refrain :
Trop penser me font amours dormir ne puis
Si je ne vois mes amours toutes les nuits
(bis)

Trop penser me font amours dormir ne puis
Si je ne vois mes amours toutes les nuits
(Refrain)

Comment parlerai-je à vous petit cœur doux
Vous y parlerez assez mon ami doux
(Refrain)

Vous viendrez à la fenêtre à la minuit
Quand mon père dormira j'ouvrirai l'huis
(Refrain)

Le galant n'oublia pas ce qu'on lui dit
De venir à la fenêtre à la minuit
(Refrain)

La fille ne dormait pas tantôt l'ouit
Toute nue en sa chemise elle lui ouvrit
(Refrain)

Aimons-nous accolons-nous mon ami gent
Comme font vrais amoureux secrètement
(Refrain)

Mon ami la nuit s'en va et le jour vient
Départir de nos amours il nous convient
(Refrain)



Dernière édition par Brise le Sam 4 Nov - 23:12, édité 13 fois (Raison : remplacement du lien mort à la chanson)
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Mer 10 Fév - 23:46

Le roi Renaud
 
Traditionnel - Orléanais (Blésois)
Il existe une soixantaine de version de cette chanson. On retrouve trace de ce thème dès le XIIème siècle.


Le roi Renaud de guerre vint
tenant ses tripes dans ses mains.
Sa mère était sur le créneau
qui vit venir son fils Renaud.

- Renaud, Renaud, réjouis-toi !
Ta femme est accouchée d'un roi !
- Ni de ma femme ni de mon fils
je ne saurais me réjouir.

Allez ma mère, partez devant,
faites-moi faire un beau lit blanc.
Guère de temps n'y resterai :
à la minuit trépasserai.

Mais faites-le moi faire ici-bas
que l'accouchée n'l'entende pas.
Et quand ce vint sur la minuit,
le roi Renaud rendit l'esprit..

Il ne fut pas le matin jour
que les valets pleuraient tous.
Il ne fut temps de déjeuner
que les servantes ont pleuré.

- Mais dites-moi, mère, m'amie,
que pleurent nos valets ici ?
- Ma fille, en baignant nos chevaux
ont laissé noyer le plus beau.

- Mais pourquoi, mère m'amie,
pour un cheval pleurer ainsi ?
Quand Renaud reviendra,
plus beau cheval ramènera.

Et dites-moi, mère m'amie,
que pleurent nos servantes ici ?
- Ma fille , en lavant nos linceuls
ont laissé aller le plus neuf.

Mais pourquoi, mère m'amie,
pour un linceul pleurer ainsi ?
Quand Renaud reviendra,
plus beau linceul on brodera.
Ah dites-moi, mère m'amie,
Qu'est-ce que j'entends cogner ici ?
-Ma fille ce sont les charpentiers
Qui raccommodent le plancher.

Ah dites-moi, mère m'amie
Qu'est-ce que j'entends sonner ici ?
Ma fille, c'est la procession
Qui sort pour les rogations

Mais, dites-moi, mère m'amie,
que chantent les prêtres ici ?
- Ma fille c'est la procession
qui fait le tour de la maison.

Or, quand ce fut pour relever,
à la messe elle voulut aller,
et quand arriva le midi,
elle voulut mettre ses habits.

- Mais dites-moi, mère m'amie,
quel habit prendrai-je aujourd'hui ?
- Prenez le vert, prenez le gris,
prenez le noir pour mieux choisir.

- Mais dites-moi, mère m'amie,
qu'est-ce que ce noir-là signifie
- Femme qui relève d'enfant,
le noir lui est bien plus séant.
Mais quand elle fut parmi les champs,
Trois pastoureaux allaient disant :
-Voilà la femme de ce seignour
Que l'on enterra l'autre jour !

Ah dites-moi, mère m'amie,
Que disent ces pastoureaux-ci ?
Ils disent d'avancer le pas
Ou que la messe n'aura pas.

Quand elle fut dans l'église entrée,
un cierge on lui a présenté.
Aperçut en s'agenouillant
la terre fraîche sous son banc

- Mais dites-moi, mère m'amie,
pourquoi la terre est rafraîchie ?
- Ma fille, ne puis plus vous le cacher,
Renaud est mort et enterré.

Renaud, Renaud, mon réconfort !
Te voilà donc au rang des morts !
Divin Renaud, mon réconfort,
Te voilà donc au rang des morts !

Puisque le roi Renaud est mort,
voici les clefs de mon trésor.
Prenez mes bagues et mes joyaux,
prenez bien soin du fils Renaud.

Terre, ouvre-toi, terre fends-toi,
que j'aille avec Renaud, mon roi !
Terre s'ouvrit, terre fendit,
et ci fut la belle engloutie.


Dernière édition par Brise le Mar 25 Aoû - 19:52, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Jeu 11 Fév - 0:01

J'entends le moulin

Mon père a fait bâtir maison
J'entends le moulin taque (bis)
L'a fait bâtir à trois pignons
Tique, tique, tique, taque.

Refrain:
J'entends le moulin Tique, tique, taque
J'entends le moulin, taque.


Sont trois charpentiers qui la font,
Mais le plus jeun', c'est mon mignon,
Qu'apportes-tu, mon p'tit fripon?
C'est un pâté de trois pigeons

Asseyons-nous et le mangeons
En s'asseyant, il fit un bond

En s'asseyant, il fit un bond
Qui fit trembler mer et poissons

Qui fit trembler mer et poissons,
Et les cailloux qui sont au fond


Dernière édition par Brise le Sam 29 Nov - 13:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Jeu 11 Fév - 0:17

C'était Anne de Bretagne
Ile de France - XVIè siècle


C'était Anne de Bretagne, duchesse en sabots, (bis)
Revenant de ses domaines, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

Entourée de châtelaines, duchesse en sabots, (bis)
Voilà qu'aux portes de Rennes, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

L'on vit trois beaux capitaines, duchesse en sabots,(bis)
Offrir à leur Souveraine, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

Un joli pied de verveine, duchesse en sabots, (bis)
S'il fleurit, tu seras reine, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

Elle a fleuri, la verveine, duchesse en sabots, (bis)
Anne de Bretagn'fut reine, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

Les Bretons sont dans la peine, duchesse en sabots, (bis)
Ils n'ont plus de souveraine, en sabots mirlitontaine
Ah ah ah ! Vivent les sabots de bois !

Ils n'ont plus de souveraine, duchesse en sabots, (bis)
C'était Anne de Bretagne, en sabots mirlitontaine
....Vivent les sabots de bois !

Anne de Bretagne - Une épouse effacée
Héritière du duché de Bretagne, elle épouse en premier mariage et par procuration Maximilien Ier, futur empereur romain germanique, avant d'être mariée de force à Charles VIII en 1491. En effet, ce dernier a fait le siège de Rennes, dans l'unique but de s'emparer de la Bretagne. Jusqu'à la mort de Charles VIII, elle n'a aucun rôle politique, doit résider où on l'y oblige et accepter d'être séparée de ses enfants en bas âge.

Une souveraine puissante
Devenue veuve en 1498, elle épouse Louis XII, qui a succédé à son époux à la tête du royaume. Pendant qu'il fait annuler son précédent mariage pour pouvoir l'épouser, elle rentre en Bretagne administrer son duché, où elle impose à la fois un gouvernement et une armée. Elle devient alors l'héroïne d'un peuple. Pendant son mariage, elle domine radicalement son époux. Reine douairière, duchesse souveraine, elle dirige le royaume pendant l'absence de son mari, parti guerroyer en Italie. Elle meurt à 35 ans, alors que le pays, en pleine débâcle italienne, est attaqué de toute part.


Dernière édition par Brise le Sam 29 Nov - 13:18, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Jeu 11 Fév - 1:05

Auprès de ma blonde

Chanson de marche très ancienne, qui rythmait déjà les déplacements des soldats français durant la guerre de Trente ans (vers 1635)

Dans les jardins d'mon père
Les lilas sont fleuris ; (bis)

Tous les oiseaux du monde
Vienn'nt y faire leurs nids.

Refrain :

Auprès de ma blonde
Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,
Auprès de ma blonde
Qu'il fait bon dormir.


Tous les oiseaux du monde
Vienn'nt y faire leurs nids ; (bis)

La caill', la tourterelle
Et la joli' perdrix.

(Refrain)

La caill', la tourterelle
Et la joli' perdrix. (bis)

Et ma jolie colombe,
Qui chante jour et nuit.

(Refrain)

Et ma jolie colombe,
Qui chante jour et nuit. (bis)

Elle chante pour les filles
Qui n'ont pas de mari

(Refrain)

Elle chante pour les filles
Qui n'ont pas de mari (bis)

Pour moi ne chante guère
Car j'en ai un joli

(Refrain)

Pour moi ne chante guère
Car j'en ai un joli (bis)

« Dites-nous donc la belle
« Où est votre mari ?  

(Refrain)

« Dites-nous donc la belle
« Où est votre mari ?  (bis)

Il est dans la Hollande
Les Hollandais l'ont pris

(Refrain)
Il est dans la Hollande
Les Hollandais l'ont pris (bis)

Que donneriez-vous belle
Pour avoir votre ami ?

(Refrain)

Que donneriez-vous belle
Pour avoir votre ami ? (bis)

Je donnerai Versailles
Paris et Saint-Denis

(Refrain)

Je donnerai Versailles
Paris et Saint-Denis (bis)

Les tours de Notre-Dame,
Et l'clocher d'mon pays

(Refrain)

Les tours de Notre-Dame,
Et l'clocher d'mon pays (bis)

Et ma blanche colombe
Pour avoir mon mari.

(Refrain)


Dernière édition par Brise le Sam 29 Nov - 13:21, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Seigneurs, sachiez : qui or ne s’en ira   Jeu 11 Fév - 2:26

Seigneurs, sachiez : qui or ne s’en ira…
(chanson de croisade)

Thibaud IV, comte de Champagne et de Brie, roi de Navarre, eut deux surnoms :
Thibaud le Posthume et Thibaud le Chansonnier.

Le Posthume car il est né après la mort de son père Thibaud III.
Le Chansonnier car il fut l’un des grands poètes et trouvères de son temps.
Peu de temps avant de partir en croisade en Terre Sainte, il compose cette chanson que l’on peut dater de 1238
Seigneurs, sachiez : qui or ne s’en ira
En cette terre où Dieu fut mort et vif
Et qui la croix d’Outremer ne prendra,
A grand peine ira en Paradis.
Qui a en soit pitié ou souvenance
Au haut Seigneur doit quérir sa vengeance
Et délivrer sa terre et son pays.

Tous les mauvais demeureront deça,
Qui n’aiment Dieu, bien ni honneur ni prix;
Et chacun dit: “Ma femme, que fera?
Ne laisserai à nul prix mes amis.”
Ceux-ci ont chu en trop folle attendance,
Qu’il n’est ami fors Celui, sans doutance
Or s’en iront ces vaillants bacheliers
Qui aiment Dieu et l’honneur de ce monde,
Et les morveux, les cendreux resteront;
Aveugle est, de ce je ne doute mie,
Qui secours ne fait à Dieu dans sa vie
Et pour si peu perd la gloire du monde.

Dieu se laissa pour nous en croix peiner
Et nous dira un jour où tous viendront:
“Vous qui ma croix m’aidâtes à porter,
Vous en irez là où mes anges sont;
Là me verrez et ma mère Marie
Et vous par qui je n’eus onques aide
Descendrez tous en Enfer le profond.”

Chacun cuide demeurer tout joyeux
Et que jamais ne doive mal avoir;
Ainsi les tiennent ennemi et péché
Car ils n’ont sens, hardiesse ni pouvoir.
Beau sire Dieu, ôtez leur tell’ pensée
Et puis nous mettez en votre contrée
Si saintement que nous vous puissions voir!

Douce dame, reine couronnée,
Priez pour nous, Vierge bienheureuse!
Et après nul mal ne nous peut échoir.


Dernière édition par Brise le Jeu 4 Mar - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Jeu 11 Fév - 2:51

Douce jolie dame

Douce dame jolie,
   Pour dieu ne pensés mie
   Que nulle ait signorie
   Seur moy fors vous seulement.

   Qu'adès sans tricherie
   Chierie
   Vous ay et humblement
   Tous les jours de ma vie
   Servie
   Sans villain pensement.
   Helas! et je mendie
   D'esperance et d'aïe;
   Dont ma joie est fenie,
   Se pité ne vous en prent.

   Douce dame jolie...
Mais vo douce maistrie
   Maistrie
   Mon cuer si durement
   Qu'elle le contralie
   Et lie
   En amour tellement
   Qu'il n'a de riens envie
   Fors d'estre en vo baillie;
   Et se ne li ottrie
   Vos cuers nul aligement.

   Douce dame jolie...
Et quant ma maladie
   Garie
   Ne sera nullement
   Sans vous, douce anemie,
   Qui lie
   Estes de mon tourment,
   A jointes mains deprie
   Vo cuer, puis qu'il m'oublie,
   Que temprement m'ocie,
   Car trop langui longuement.

   Douce dame jolie...


Dernière édition par Brise le Ven 15 Juil - 9:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Dim 14 Mar - 16:19

Le prince d'Orange

La chanson est inspirée de la mort en 1543, René de Nassau, Prince d’Orange, capitaine de l’empereur Charles Quint
C'est le Prince d'Orange
Tôt matin s'est levé
Est allé voir son page
" Va seller mon coursier "
Que maudit soit la guerre
" Va seller mon coursier "
Est allé voir son page
" Va seller mon coursier "
Mon beau Prince d'Orange
Où voulez-vous aller ?
Que maudit soit la guerre
Où voulez-vous aller ?

Mon beau Prince d'Orange
Où voulez-vous aller ?
Je veux aller en France
Où le Roi m'a mandé
Que maudit soit la guerre
Où le Roi m'a mandé

Je veux aller en France
Où le Roi m'a mandé
Mis la main sur la bride
Le pied dans l'étrier
Que maudit soit la guerre
Le pied dans l'étrier
Mis la main sur la bride
Le pied dans l'étrier
Je partis sain et sauf
Et j'en revins blessé
Que maudit soit la guerre
Et j'en revins blessé

Je partis sain et sauf
Et j'en revins blessé
Deux trois coups de lance
Qu'un Anglais m'a donnés
Que maudit soit la guerre
Qu'un Anglais m'a donnés

Deux trois coups de lance
Qu'un Anglais m'a donnés
J'en ai un à l'épaule
Et l'autre à mon côté
Que maudit soit la guerre
Et l'autre à mon côté
J'en ai un à l'épaule
Et l'autre à mon côté
Un autre à la mamelle
On dit que j'en mourrai
Que maudit soit la guerre
On dit que j'en mourrai

Un autre à la mamelle
On dit que j'en mourrai
Le beau Prince d'Orange
Est mort et enterré
Que maudit soit la guerre
Est mort et enterré

Le beau Prince d'Orange
Est mort et enterré
L'ai vu porté en terre
Par quatre cordeliers
Que maudit soit la guerre
Par quatre cordeliers


Dernière édition par Brise le Mar 25 Aoû - 18:57, édité 3 fois (Raison : changement de vidéo (suite à blocage de la précédente))
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Réveillez-vous belle endormie   Sam 3 Juil - 10:55

Réveillez-vous belle endormie
Réveillez-vous, belle endormie,
Réveillez-vous car il est jour,
Mettez la tête à la fenêtre,
Vous entendrez parler d'amour.

La belle a mis le pied à terre
Tout doucement s'en est allée
d'une main elle ouvre la porte
Entrez galant si vous m'aimez

Mais la belle s’est endormie
Entre les bras de son amant
Et celui-ci qui la regarde
En lui voyant ses yeux mourants
Ô que dieu bénisse le père
Et la mère qui l’ont nourrie
C’est la plus charmante des filles
Que jamais mes yeux ont pu voir.

Que les étoiles sont brillantes
Et le soleil éclatant
Mais les beaux yeux de ma maîtresse
En sont encore les plus charmants.

Je ne dors pas lorsque je veille,
Toute la nuit je pense à vous,
Toute la nuit mon cœur sommeille
Ma belle amie marions-nous.
Il faudra le dire à mon père,
A ma mère, à tous mes parents,
Il faudra le dire à mon père,
Savoir s'il en sera content.

Beau paysan, donne-moi ta fille,
Donne-la-moi en te priant,
Beau paysan, donne-moi ta fille,
Tu me rendras le cœur content.

Je ne peux pas te donner ma fille,
Elle n'a pas passé quinze ans,
Je ne peux pas te donner ma fille,
Faites l'amour en attendant.


Dernière édition par Brise le Ven 18 Nov - 11:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Le grand vent   Sam 12 Fév - 10:02

Laïs - Le Grand Vent
Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente
Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente

Trois demoiselles y vont danser
Elles ont mangé mon cœur
Elles m'ont mis la tête à l'envers
Et m'ont montré toutes les couleurs
Du grand vent qui vente

Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente
Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente

La première est vêtue de blanc
J'aurai son coeur
je ne veux qu'elle et si je mens
C'est qu'elle a mêlé les couleurs
Dans le grand vent qui vente

Je danse l'eau et les serments
La nuit entre mes mains
Les promesses des amants
Les regrets du matin
Dans le grand vent qui vente

S'il veut les trois il n'aura rien
Que le grand vent qui vente
Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente
Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente

La deuxième est vêtue de bleu
J'aurai son coeur
Avec les autres si je peux
Je mêlerai les couleurs
Dans le grand vent qui vente

Je danse la joie et le doute
Les perles de rosée
Pour les arbres sur les routes
Les amitiés
Dans le grand vent qui vente

S'il veut les trois il n'aura rien
Que le grand vent qui vente

Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente
Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente
La troisième est vêtue de noir
J'aurai son coeur
Je n'aurai besoin d'aller voir
Aucune autre couleur
Dans le grand vent qui vente

Je dansais la cendre et le feu
Les lendemains
Mon amant est devenu trop vieux
Et il s'éteint
Dans le grand vent qui vente

S'il veut les trois il n'aura rien
Que le grand vent qui vente

Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente
Sur la mer il y a un pré
Et le grand vent y vente

Trois demoiselles sont parties
Elles ont mangé mon coeur
Et n'ont laissé que leurs habits
Mais ils ont perdu leurs couleurs
Dans le grand vent qui vente

Sur la mer il y a un pré
Sur la mer il y a un pré
Sur la mer il y a un pré




Dernière édition par Brise le Ven 18 Nov - 11:15, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Belle   Sam 5 Mar - 11:07

Laïs - Belle
Belle qui tiens ma vie
Captivé dans tes yeux
Qui m'a l'âme ravie
Dans sourir gracieux
Viens donc me secourir
Ou me faudra mourir
Viens donc me secourir
Ou me faudra mourir

Pourquoi fuis-tu mignarde
Si je suis près de toi
Dans tes yeux, je regarde
Je me perds dedans moi
Car tes perfections changent mes actions
Car tes perfections changent mes actions
Approche donc ma belle
Approche-toi mon bien.
Ne me sois plus rebelle
Puisque mon coeur est tien
Pour mon mâle apaiser
Donne-moi un baiser
Pour mon mâle apaiser
Donne-moi un baiser


Dernière édition par Brise le Sam 29 Nov - 15:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Jeu 7 Avr - 22:14

Chanson à boire
Qui veut chasser une migraine
N'a qu'à boire toujours du bon
Et maintenir la table pleine
De cervelas et de jambon

Refrain :
L'eau ne fait rien que pourrir le poumon
Goûte, goûte, goûte, goûte compagnon
Vide-nous ce verre et nous le remplirons

(x 2)
Le vin goûté à ce bon père
Qui s'en rendit si bon garçon
Nous fait discours sans grammaire
Et nous rend savant sans leçon

(refrain)

Loth, buvant dans une taverne
De ses filles enfla le sein
Montrant qu'un sirop de taverne
Passe celui d'un médecin

(refrain)
Buvons donc tous à la bonne heure
Pour nous émouvoir le rognon
Et que celui d'entre nous meurt
Qui dédira son compagnon

(refrain)



Dernière édition par Brise le Sam 4 Nov - 23:21, édité 1 fois (Raison : remplacement du lien mort à la chanson)
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Lun 1 Déc - 21:28

Comment vouloir qu'une personne chante (1555)

Comment vouloir qu'une personne chante
Quand elle n'a pas son cœur en liberté ?
Elle sait chanter ce que l'amour contente
Et laissez-moi, et laissez-moi dans mon malheur pleurer. (x2)

Pleurez mes yeux, pleurez mon sort funeste
J'ai tout perdu en perdant mon Iris.
Cruel destin, prenez ce qu'il me reste
Et rendez-moi, et rendez-moi ce que vous m'avez pris. (x2)

Prenez mon cœur et donnez-moi le vôtre,
Il est à vous, je ne prétends plus rien.
Mais si j'apprends que vous aimez un autre,
Tout aussitôt, tout aussitôt, je reprendrai le mien. (x2)
Que me faut-il, belle Iris, pour vous plaire ?
Faut-il mon sang ? Il est prêt à couler.
Et si mon sang ne peut vous satisfaire
Faut-il ma mort, faut-il ma mort, vous n'avez qu'à parler. (x2)

Après la mort, vous pleurerez je jure
Vous m'aimerez, ce ne sera plus temps
Vous marcherez dessus ma sépulture
En regrettant, en regrettant le plus fidèle amant. (x2)

Comment vouloir qu'une personne chante
Quand elle n'a pas son cœur en liberté ?
Elle sait chanter ce que l'amour contente
Et laissez-moi, et laissez-moi dans mon malheur pleurer. (x2)


Dernière édition par Brise le Sam 4 Nov - 23:24, édité 1 fois (Raison : remplacement du lien mort à la chanson)
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Lun 1 Déc - 22:45

Les Chemins De La Guerre

Le premier de novembre, ami faut s'en aller,
Faut aller faire la guerre, sans l'avoir demandé,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé.

Faut aller faire la guerre à ces maudits anglais,
Pour le Roi pour la Reine qui sont dans leurs palais,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé.

A la première campagne, me voilà prisonnier,
Celui qui me verse à boire, c'est un soldat anglais,
Aux chemins de la guerre ne pousse pas de blé.

A la deuxième campagne, un bras j'y ai laissé,
Quand j'irai voir ma mie, je pourrai plus l'embrasser,
Aux chemins de la guerre ne pousse pas de blé.

A la troisième campagne, mon cap'taine j'ai tué
Je l'ai laissé contre un arbre, le quittera plus jamais,
Aux chemins de la guerre ne pousse pas de blé.
Petit soldat de France, où donc est ton épée ?
Monsieur mon capitaine, il l'a dans son côté,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé.

Trois de mes camarades sont venus me chercher,
Pas un qui me regarde ou veuille me parler,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé.

Que l'on dise à ma mère, que la guerre elle m'a tué,
Mais que le Roi de France c'est lui qui l'a gagnée,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé.

Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé.
S'il y en a qui moissonnent, ce ne sont pas nos fermiers,
S'il y en a qui engrangent, c'est pas dans nos greniers.
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Lun 1 Déc - 23:05

Le Chant des corsaires

Sont des hommes de grand courage,
Ceux qui partiront avec nous
Ils ne craindront point les coups
Ni les naufrages  ni l’abordage
Du péril seront jaloux
Tous ceux qui partiront avec nous.

Ce seront de hardis pilotes,
Les gars que nous embarquerons.
Fins gabiers et francs lurons
Je t’escamote  toute une flotte
Bras solide et coup d’œil prompt
Tous les gars que nous embarquerons.

Ils seront de fiers camarades,
Ceux qui navigueront à bord,
Faisant feu bâbord, tribord,
Dans la tornade  des canonnades
Vainqueurs rentreront au port
Tous ceux qui navigueront à bord.
Et des prises de tous tonnages
Nous ramènerons avec nous.
Et la gloire et les gros sous
Feront voyage dans nos sillages.
Vent arrière ou vent debout
Nous les ramènerons avec nous.

Car c’est le plus vaillant corsaire
Qui donna l’ordre du départ.
Vite en mer et sans retard,
Faisons la guerre à l’Angleterre.
Car c’est le fameux Jean Bart
Qui nous commandera le départ.
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Lun 1 Déc - 23:30

Le Grand Coureur

Le corsaire le grand coureur
est un navire de malheur
quand il s'en va en croisière
pour aller chasser l'anglais
le vent, la mer et la guerre
tournent contre le français.

Refrain :
Allons les gars gai, gai
Allons les gars gaiement.


Il est parti de Lorient
avec belle mer et bon vent
il cinglait bâbord amure
naviguant comme un poisson
un grain tombe sur sa mâture
v'la le corsaire en ponton.
(Refrain)

Il nous fallut remâter
et bougrement relinguer
tandis que l'ouvrage avance
on signale par tribord
un navire d'apparence
à mantelets de sabords.
(Refrain)

C'était un anglais vraiment
à double rangée de dents
un marchand de mort subite
mais le français n'a pas peur
au lieu de brasser en fuite
nous le rangeons à l'honneur.
(Refrain)

Les boulets pleuvent sur nous
nous lui rendons coups pour coups
pendant que la barbe fume
à nos braves matelots
dans un gros bouchon de brume
il nous échappe aussitôt.
(Refrain)
Nos prises au bout de six mois
ont pu se monter à trois
un navir' plein de patates
plus qu'à moitié chaviré
un deuxième de savates
et le dernier de fumier.
(Refrain)

Pour nous refaire des combats
nous avions à nos repas
des gourganes* et du lard rance
du vinaigre au lieu de vin
du biscuit pourri d'avance
et du camphre le matin.
(Refrain)

Pour finir ce triste sort
nous venons périr au port
dans cette affreuse misère
quand chacun s'est vu perdu
chacun selon sa manière
s'est sauvé comme il a pu.
(Refrain)

Le cap'tain et son second
s'ont sauvé sur un canon
le maître sur la grande ancre
le commis dans son bidon
ah le sacré vilain cancre
le voleur de rations.
(Refrain)

Il eut fallu voir le coq
et sa cuisine et son croc
il s'est mis dans la chaudière
comme un vilain pot au feu
il s'est mis vent arrière
atterrit au feu de dieu.
(Refrain)


De notre horrible malheur
Seul le calfat est l'auteur
en tombant de la grand'hune
dessus le gaillard d'avant
a r'bondi dans la cambuse
a crevé le bâtiment.
(Refrain)

Si l'histoire du grand coureur
a su vous toucher le cœur
ayez donc belles manières
et payez-nous largement
du vin, du rack, de la bière
et nous serons tous contents.
(Refrain)

*gourgane : petite fève


Dernière édition par Brise le Lun 1 Déc - 23:59, édité 1 fois (Raison : correction des paroles)
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Lun 1 Déc - 23:38

Quand j'suis parti de la Rochelle

Quand j'suis parti de la Rochelle
Je suis parti tout en pleurant, en naviguant, ma brunette
Je suis parti tout en pleurant, en naviguant.

Oh qu'as-tu donc beau camarade ?
Oh qu'as-tu donc à pleurer tant, en naviguant, ma brunette
Oh qu'as-tu donc à pleurer tant en navigant ?

Regrettes-tu ton père ta mère ?
Ou bien quelqu'un de tes parents, en naviguant, ma brunette
Ou bien quelqu'un de tes parents, en naviguant
Je ne regrette qu'une jeune fille
Agée de quinze à dix-huit ans, en naviguant, ma brunette
Agée de quinze à dix-huit ans, en naviguant

Si un jour je reviens en France
Je l'aimerais tout en passant, en naviguant, ma brunette
Je l'aimerais tout en passant, en naviguant

Je lui donnerai du vin à boire
Dans un beau verre de cristal blanc, naviguant, ma brunette
Dans un beau verre de cristal blanc, en naviguant

Je lui dirai buvez la belle
A la santé de vos amants, en naviguant, ma brunette
A la santé de vos amants, en naviguant
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Mar 2 Déc - 6:40

Landry

A Landry petit village, y’a des filles à marier (bis)
Y’a des filles à marier dans la misère
Qui voudraient s'y marier mais comment faire ?

Oh ma mère, ma bonne mère mes beaux jours s’en vont courant (bis)
Mes beaux jours s’en vont courant c’est bien dommage
Sans avoir aucun amant dans le village.

Oh ma fille prends patience, les amants ne manquent pas (bis)
Les amants ne manquent pas dans le village
Ils viendront te demander en mariage.
Oh ma mère, ma bonne mère par quel chemin passeront-ils ? (bis)
Les chemins sont si étroits et si rebelles
Qu’ils se casseront le nez et la cervelle.

Les filles se sont rassemblées à la ville elles sont allées (bis)
Elles ont acheté des rubans et des dentelles
Aussi des mouchoirs à la mode nouvelle.

A Landry petit village, y’a des filles à marier (bis)
Y’a des filles à marier dans la misère
Qui voudraient s'y marier mais comment faire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Mer 3 Déc - 21:09

Le Vent du Nord – Elise

Le soir que ma charmante Élise
Partie pour aller à confesse,
Elle trouva son amant, Louis,
Déguisé sous l’habit d’un prêtre.
Il se déguise en capucin
Confesse la belle avec dessein.

“Mon père, m’y voilà devant vous,
Le cœur rempli de repentance,
Me prosterner à vos genoux
Et vous demander pénitence
De tous les péchés que j’ai faits
Pardonnez-les moi, s’il vous plaît.”

“Mon père, cent fois j’ai mal parlé,
Cent fois j’ai fait la paresseuse.
En vérité j’ai consenti
À dire des paroles oiseuses.
J’ai mal parlé de mon prochain,
J’ai fait du mal avec dessein.”

“Ma fille, tout cela n’est pas bien
De vous laisser aller aux vices.
Il vaudrait mieux pour le grand bien
De se défaire de ces malices.
Contrôlez-vous de mal parler.
Achevez de vous confesser.”
“Mon père, je pense que c’est tout
Selon mes fautes ordinaires
Si c’n’était un jeune cavalier.
Grand Dieu, que j’en suis amoureuse!
Je l’aime beaucoup, c’est mon malheur
C’est lui qui touchera mon cœur.”

“Ma fille, cela n’est pas bien
De s’y laisser à tant de vices.
Si vous l’aimez ainsi eh bien,
La chose n’est pas difficile.
La belle me reconnaissez-vous
M’y voulez-vous pour votre époux?”

“Hélas!” la belle s’est écriée,
“C’est donc Louis qui me confesse !
Mais par bonheur j’ai par adresse
Caché un péché à confesse.
Car si j’avais tout déclaré,
Celui-là aurait tout gâché!”

“Eh bien, la belle, j’ai grand regret
D’avoir avancé ces paroles.
Si j’n’avais point si tôt parlé,
J’aurais connu toutes vos babioles,
J’aurais connu pour le présent
Tous vos péchés assurément!”


Dernière édition par Brise le Mar 9 Déc - 2:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Mer 3 Déc - 21:51

Dans les prisons de Nantes

Dans les prisons de Nantes
Y'avait un prisonnier.

Personne ne vint le "vouere"
Que la fille du geôlier.
Un jour il lui demande :
Que dit-on de "moué"?

On dit de vous en ville
Que vous serez pendu.
Mais s'il faut qu'on me pende
Déliez-moi les pieds.
La fille était jeunette
Les pieds lui a déliés.
Le prisonnier alerte
Dans la Loire s'est jeté.

Dès qu'il fut sur les rives,
Il se mit à chanter :
Je chante pour les belles
Surtout celle du geôlier.

Si je reviens à Nantes
Oui, je l'épouserai.
Dans les prisons de Nantes.
Y'avait un prisonnier.
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Mer 3 Déc - 22:33

Le dragon de Chimay



Barbe Pelot dit la sorcière fût torturée au fond du cachot.
Elle envoya de son bûcher, un dernier sort sur les gens du château.
Ainsi l’promis de la princesse, preux chevalier si tendre et aimant
Sous la grand’ dalle d’la cathédrale soudainement fut emmuré vivant.

Refrain : Au cœur du ventre de l’antre l’homme cria du fond des cryptes
Pour que les pierres le libèrent et nous racontent le temps des mythes.


Le temps passa le sort aussi, l’homme était transformé en bête
Emprisonné dessous la ville, un feu brûlait tout au fond de son être
Jusqu’aux passages du souterrain, toutes gargouilles vomissaient de l’eau
Abreuvant ainsi l’animal, qui chaque jour était de plus en plus gros.
(Refrain)

Quand du clocher les carillons sonnèrent treize coups du même temps
Réveillant gisants et dragon, dansaient les carillonneurs du grand Satan.
La terre bougea fendant la pierre, laissant entrer espoir et lumière.
Alors la bête brisa ses chaînes, se libérant enfin de son enfer.
(Refrain)

Et la princesse triste et dolente, sur la grand’ tour du château d’Chimay
Gardait son cœur pour un crapaud, mais un dragon volant s’est présenté.
La bête surgit cherchant l’aimée de sa prison s’était extirpée.
Le sort et lui s’sont envolés, les amoureux ils se sont embrasés.
(Refrain)


Dernière édition par Brise le Mar 9 Déc - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Lun 8 Déc - 20:53

La blanche biche - Chanson du XVIème siècle - de la Vendée à la Normandie

Celles qui vont au bois,
c'est la mère et la fille.
La mère va chantant
et sa fille soupire :

« Qu' av'vous à soupirer,
ma fille Marguerite ?
- J'ai bien grand ire en moi,
et n'ose vous le dire :

Je suis fille le jour
et la nuit blanche biche.
La chasse est après moi,
des barons et des princes,

Et mon frère Renaud
qui est encore le pire.
Allez, ma mère, allez
bien promptement lui dire

Qu'il arrête ses chiens
jusqu'à demain midi.
- Où sont tes chiens, Renaud,
et ta chasse gentille ?

- Ils sont dedans le bois
à courre blanche biche.
- Arrête-les Renaud,
arrête, je t'en prie ! »

Trois fois les a cornés
de son cornet de cuivre ;
A la troisième fois,
la blanche biche est prise :
« Mandons le dépouilleur,
qu'il dépouille la biche.»
Celui qui la dépouille
dit : « Je ne sais que dire :

Elle a le cheveu blond
et le sein d'une fille. »
A tiré son couteau,
en quartiers il l'a mise.

En ont fait un dîner
au baron et aux princes :
« Nous voici tous sied,
hors ma sœur Marguerite.

- Vous n'avez qu'à manger,
suis la première assise :
Ma tête est dans le plat
et mon cœur aux chevilles,

Mon sang est répandu
par toute la cuisine,
Et sur vos noirs charbons,
mes pauvres os y grillent. »

Celles qui vont au bois
c'est la mère et la fille,
La mère va chantant
et la fille soupire.

« Qu'a vous à soupirer
Ma blanche Marguerite,
- J'ai bien trop d'ire en moi
Et n'ose vous le dire. »
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Brise
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1970
Date d'inscription : 29/01/2009
Localisation : La Provence

MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   Lun 8 Déc - 22:02


Les filles des forges - Traditionnel - Vendée

Digue ding don don
Ce sont les filles des For-ges (x2)

Des Forges de Paimpont
Digue ding don daine
Des Forges de Paimpont
Digue ding don don (x2)

Digue ding don don
Elles s'en vont à confesse (x2)

Au curé du canton
Digue ding don daine
Au curé du canton
Digue ding don don (x2)

Digue ding don don
Qu'avez vous fait les filles ?(x2)

Pour demander pardon ?
Digue ding don daine
Pour demander pardon ?
Digue ding don don (x2)

Digue ding don don
J’avions couru les bals (x2)
Et les jolis garçons...
Digue ding don daine
Et les jolis garçons...
Digue ding don don (x2)

Digue ding don don
Ma fille pour pénitence (x2)

Nous nous embrasserons
Digue ding don daine
Nous nous embrasserons
Digue ding don don (x2)

Digue ding don don
Je n'embrasse point les prêtres (x2)

Mais les jolis garçons
Digue ding don daine
Qu'ont du poil au menton
Digue ding don don (x2)

Digue ding don don
Ce sont les filles des For-ges (x2)

Des Forges de Paimpont
Digue ding don daine
Des Forges de Paimpont
Digue ding don don (x2)
Revenir en haut Aller en bas
http://defenseurs.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médiéval : Chansons et parler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médiéval : Chansons et parler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RESOLUE]Donner une baffe/Faire parler son sackboy
» Vos chansons détestées du moment
» bug de l'application faire parler un objet sur mirror nano nabaztag
» [Chansons] Vos paroles.
» parler de nabaztag à nabaztag

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine du Colombier :: Bibliothèque du domaine du Colombier :: Bibliothèque :: Divers :: Culture-
Sauter vers: